S’enregistrerS’enregistrer   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Un jeune garçon dans les ruelles sombres...

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Vérone Index du Forum -> Ville -> Rues
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Vincenzo Calienni

Ami de la Famille

Hors ligne

Ami de la Famille
Inscrit le: 30 Mai 2008
Messages: 84
Lieu de résidence: Domaine Calienni
Age: 16 ans
Sexe: Masculin
Préférences: Bisexuel


MessagePosté le: Ven 20 Juin 2008 - 17:06    Sujet du message: Un jeune garçon dans les ruelles sombres... Répondre en citant

La nuit étendait progressivement son voile d’obscurité et les rues étroites se faisaient plus de plus en plus sombres. Ce n’était décidemment pas le moment de sortir pour un jeune noble de 16 ans. Mais le jeune Vincenzo était pourtant dehors, à profiter de la brise nocturne. Qu’est-ce qu’il faisait ici ? Il se promenait.

En effet il était parti de chez lui, comme bien souvent d’ailleurs depuis quatre ans. Ces sorties tardives étaient assez fréquentes. Bien sur, ses parents n’en étaient pas informés. Jamais ils n’auraient accepté que leur fils aîné sorte seul le soir, dans les rues. C’était bien trop dangereux et ce n’était pas digne de son rang. Mais Vincenzo se fichait d’avoir une attitude « digne de son rang ». Bien sur, lorsqu’il était avec sa famille ou à des réceptions il se faisait un devoir de se comporter tel que son rang l’exigeait. Cela ne lui déplaisait pas, mais il voulait aussi ne pas avoir tout le temps ce poids sur les épaules. Il voulait courir dans les rues, se faire des amis, comme tous les jeunes de son âge. Voila pourquoi il traînait dans les rues, à la tombée de la nuit. Non, il ne fuguait pas, il ne faisait que profiter un peu de la nuit qui tombait. Il faisait juste un petit tour pour ne pas penser à sa vie de noble. C’était tellement agréable.

Bien sur, c’était dangereux, et il le savait. Mais ce n’était pas grave, il était armé d’une belle dague en argent et il savait l’utiliser. Le fourreau battait contre sa cuisse au rythme de ses pas et Vincenzo pouvait la dégainer en un rien de temps. De toute façon, il n’avait pas vraiment de raison de se faire attaquer. Habillé comme il l’était, on ne pouvait pas savoir qu’il était noble, il avait tout d’un simple citoyen. Il avait un pantalon noir en toile et un haut rouge très sombre sans manche, en toile également. Pas de tissu noble, pas de bijou, rien qui ne laissaient penser qu’il possédait une quelconque richesse. Seule sa dague avait de la valeur, mais il ne s’en serait jamais séparé, c’était toujours utile et il y tenait beaucoup. Toutefois, le fourreau dans lequel il l’avait mise n’était pas richement décoré, loin de là. Donc à moins de regarder l’arme de près il n’y avait pas moyen de savoir que c’était de l’argent. Même son attitude générale ne pouvait laisser supposer qu’il n’était pas du quartier. Vincenzo marchait d’un pas tranquille, ni trop lent, ni trop rapide. Sa démarche était assurée et il était tout à fait à l’aise.

Vincenzo suivait les ruelles, tournant au gré de l’envie du moment, sans route précise en tête bien qu’il ait l’air de savoir où il allait. Il connaissait les rues, les raccourcis ; c’était juste qu’il n’avait nulle part où aller. Il sortit une pomme de son petit sac, une petite besace en toile, et croqua dedans à pleines dents. Un léger soupire de satisfaction franchit ses lèvres. Que demander de mieux : il était tranquillement en train de marcher dans les rues, en savourant un bon fruit bien juteux, l’air de la nuit était doux et une brise fraîche faisait voleter ses cheveux.

La nuit continuait d’étendre son ombre dans la ville et Vincenzo jugea qu’il était temps de rentrer avant qu’il fasse complètement nuit. Les rues étaient de moins en moins sûres, et de toute façon il n’avait pas grand-chose à faire. Il prit donc calmement le chemin du retour, il en aurait pour un moment à marcher, et quand il arriverait chez lui il ferait sûrement vraiment complètement noir, cette fois. Il aurait été très déraisonnable de continuer la promenade maintenant.

Il n’avait rencontré personne aujourd’hui, contrairement à de nombreuses autres fois où il croisait des jeunes de la ville. Normal, d’habitude, il sortait beaucoup plus tôt de chez lui, mais aujourd’hui, son père avait voulu lui parler et ils étaient restés longtemps au salon. Il n’avait donc pas pu rejoindre ses quelques connaissances, comme il aimait bien le faire quand il le pouvait. Enfin, ce n’était pas bien grave, il s’était promené, sa fin de soirée avait été agréable.
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Publicité



MessagePosté le: Ven 20 Juin 2008 - 17:06    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Zero

Vampire de Seconde Génération

Hors ligne

Vampire de Seconde Génération
Inscrit le: 08 Mai 2008
Messages: 160
Lieu de résidence: Demeure Ambrosias
Métier: /
Sexe: Masculin
Préférences: ??


MessagePosté le: Ven 20 Juin 2008 - 19:17    Sujet du message: Un jeune garçon dans les ruelles sombres... Répondre en citant

J’étais de nouveau sorti……en douce. Mais ce n’est pas come si je n’avais pas voulu prévenir quelqu’un. Kelen était occupé avec je ne sais quoi depuis plusieurs jour et j’en avais marre d’être tous seul. Ce n’était pas ma première tentative de *sortie*mais les serviteurs de Kely ne m’avaient jamais laissé sortir, l’appelant des que j’avais le malheur de me diriger innocemment vers la porte d’entrée. Aujourd’hui ils couraient tous dans tous les sens alors moi et Monsieur Lapinou ont en avait profité. Nous étions dans le hall central, endroit ou les domestiques passaient le plus, et profitant du passage de  quatre d’entres eux à la fois, j’avais murmuré tout bas que moi et Monsieur Lapinou on désirait sortir. Bien sur, ils étaient tellement prient dans leurs pensées qu’ils ne m’entendirent même pas, je me demande même si ils nous avaient vu… Alors j’avais couru silencieusement  jusqu’à ma chambre ou je pris ma veste, puis discrètement j’avais gagné le vestibule où je mis mes chaussures. Du vestibule jusqu’à la porte, je failli me faire prendre 5 fois mais je m’en sorti quand même avec brio.


Au début, je ne savais où aller, alors je visitai le quartier, puis je parti un peu plus loin et je m’assis sur un banc. Le vent soufflait et me chatouillait le nez. Je finis par regarder les étoiles ce qui m’amena  ensuite a penser à Kelen. Sauf que je ne voulais pas penser à lui. Toute cette semaine, il m’avait ignoré, des que j’avais voulu l’approcher et lui parler il m’avait répondu sèchement et était tout de suite reparti dans son bureau. ET même si on début je refusais de me l’avouer je devais admettre maintenant  que son comportement m’avait fait mal.


Je senti une goutte d’eau tomber sur ma joue, couler jusqu'à !a ma mâchoire et tomber sur Monsieur Lapinou que je serrais contre moi sans m’en apercevoir.Une deuxième suivit puis une troisième, Après elles allaient tellement vite que je ne pouvais plus les compter. Je regardai autour de moi puis le ciel et ne vis aucune goutte ni nuage nulle part…. Je pleurais, encore une fois, je pleurais. NON! Je ne voulais pas, je refusais de pleurer à cause de Kelen. D’un seul coup je me levai et couru comme un fou, espérant oubliée cette douleur enfantine mais réelle dans mon cœur. Je courais déjà pendant 8 minutes quand d’un seul coup je percutai quelqu’un. J’allais tellement vite et  le choc fut tellement intense que la personne tomba à terre, moi sur elle.


La première chose que je remarqua fut que je ne savais pas ou j'étais. La deuxième fus que le sol était chaud et semblait vivant. La troisième fut que je n'étais pas sur le sol mais sur quelqu'un et qu'on était vraiment proche.La quatrième n'eut jamais lieu car mon cerveau se déconnecta à la fin de la troisième;

_________________
Aie... Il m'a mordu!!!
________________

(\__/)
(='.'=)
(")_(")
Voici Monsieur Lapinou.
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Vincenzo Calienni

Ami de la Famille

Hors ligne

Ami de la Famille
Inscrit le: 30 Mai 2008
Messages: 84
Lieu de résidence: Domaine Calienni
Age: 16 ans
Sexe: Masculin
Préférences: Bisexuel


MessagePosté le: Sam 21 Juin 2008 - 01:53    Sujet du message: Un jeune garçon dans les ruelles sombres... Répondre en citant

Vincenzo marchait dans les rues, d’un pas tranquille et assuré quand il entendit des pas. Les pas étaient rapides, très rapides. C’était quelqu’un qui courait. Pendant un instant, le jeune noble se demanda ce qui se passait. Pourquoi quelqu’un se mettait-il à courir à une telle heure ? Essayait-il d’échapper à une autre personne ? Non, il aurait probablement entendu d’autres pas, ou des cris. Ou tout autre signe de poursuite. C’était peut-être tout simplement quelqu’un qui se dépêchait de rentrer chez lui car il commençait à faire sombre.

*Je devrais peut-être faire la même chose si je ne veux pas que mes parents se rendent compte de mon absence...*

Même s’il n’y avait que peu de risque que les parents s’en rendent compte, vu qu’ils ne venaient jamais voir leur fils au moment de se coucher. Et encore moins à une telle heure étant donné que l’adolescent était censé dormir. Normalement, il n’y avait aucun risque de ce côté. Le seul problème qu’il était susceptible de rencontrer était qu’il rentre à un moment où un domestique passait dans les couloirs ou dans la cour, et qu’il se fasse voir. Mais c’était rare, et il avait fini par faire une grille d’horaires où il n’y avait personne dans les couloirs. Bien sur, cette grille était dans sa tête, il n’avait rien écrit de cela.

Les pas se rapprochaient. L’individu courait dans sa direction. Vincenzo le verrait donc probablement. D’ici probablement très peu de temps. De toute façon, ce n’était pas comme s’il cherchait absolument à le savoir, il s’en fichait un peu, ce n’était sans doute rien de grave...

Et puis se fut la collision. Le choc fut assez intense, à cause de la vitesse de l’impact. En un instant et sans qu’il ait eu le temps de réagir, le jeune noble se retrouva sur le dos, avec un poids sur lui. Quelqu’un venait de le percuter et se trouvait actuellement sur lui. L’inconnu n’était pas très lourd, il était plus léger que Vincenzo. Encore heureux, d’ailleurs, parce que déjà que la chute n’avait pas été très agréable, si en plus le poids avait été lourd ça aurait été bien pire.

Dans la collision, la pomme que tenait Vincenzo fit un vol plané et tomba quelques mètres plus loin devant le jeune noble, alors que deux de celles du sac roulèrent de l’autre côté. La besace s’était ouverte et son contenu en sortait tranquillement.

A première vue, l’inconnu semblait avoir à peu près le même âge que lui, malgré la couleur blanche de ses cheveux. Vincenzo lui demanda calmement :


« Ca va ? »

Question stupide, il fallait bien le reconnaître, mais peut-être que l’autre penserait à se relever. Car pour le moment, il ne semblait pas en avoir vraiment l’intention, probablement à cause de la chute inattendue et du choc provoqué.
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Zero

Vampire de Seconde Génération

Hors ligne

Vampire de Seconde Génération
Inscrit le: 08 Mai 2008
Messages: 160
Lieu de résidence: Demeure Ambrosias
Métier: /
Sexe: Masculin
Préférences: ??


MessagePosté le: Sam 21 Juin 2008 - 15:25    Sujet du message: Un jeune garçon dans les ruelles sombres... Répondre en citant

« Ca va ? »

Je regardais la personne se trouvant entre le sol et moi et tomba sur ses yeux, ils étaient rouge comme les mien. Bon ok, pas le même rouge mais rouge quand même. Je le regardai plus en détails, il semblait être un peu plus grand que moi et légèrement plus imposant. Il ne devait pas être beaucoup plus âgé vu son visage qui n’avait pas encore tout à fait abandonné les rondeurs de l’enfance. Même si je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui avait mon âge et qui était plus petit que moi. Mouais, j’étais tombé sur un canon. Dans les deux sens du terme.


Mon dieu, cela faisait presque 5 minutes maintenant qu’il m’avait posé ça question et que je le regardais. Mes joues commencèrent à rougirent sans même que je ne m’en aperçois. Ma gorge semblai ne plus avoir vu ne serait ce que la couleur de l’eau depuis des décennies tant elle était sec. Je ne pu qu’hocher tout doucement la tête pour toute réponse. Gêné, je regardai vers le coté.

C'est la que je vis Monsieur Lapinou à plus ou moins deux mètres de nous ; Sa tête penchait sur le coté, comme mort. A quelques pas de lui je vis une pomme qui avait du rouler sur le coté à cause du choc…je n’en avais pourtant pas pris avec moi.

En partant de cette pomme la et tout en me demandant pourquoi elle était là, je ramenai mon regard vers « Lui ».C’est la que je vis une autre pomme entamée cette fois et une troisième qui elle se trouvait à 30 centimètre de nous. Elle semblait sortir du sac en bandoulière qu’ « il » portait sur son épaule.

Je le regardai dans les yeux et ne sachant quoi faire me mordit la levres. Tout en espérant au fond de moi que je n'était pas tomber sur un bandit ou un voleur. Ou alors si c'était un voleur, qu'il m'apprenne à voler.mais surtout, qu'il ne me fasse pas de mal.

_________________
Aie... Il m'a mordu!!!
________________

(\__/)
(='.'=)
(")_(")
Voici Monsieur Lapinou.
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Vincenzo Calienni

Ami de la Famille

Hors ligne

Ami de la Famille
Inscrit le: 30 Mai 2008
Messages: 84
Lieu de résidence: Domaine Calienni
Age: 16 ans
Sexe: Masculin
Préférences: Bisexuel


MessagePosté le: Sam 21 Juin 2008 - 19:26    Sujet du message: Un jeune garçon dans les ruelles sombres... Répondre en citant

L’inconnu regardait Vincenzo dans les yeux. Tout deux avaient des yeux rouges, même si ceux de l’inconnu étaient plus vifs que ceux du jeune Calienni. Puis l’inconnu commença à regarder plus en détail celui sur qui il était tombé, et un instant Vincenzo se demanda s’il ne devait peut-être pas essayer de se lever pour que l’autre se lève. Cela faisait déjà plus de cinq minutes qu’ils étaient comme ça. Au bout de quelques instants, l’inconnu fixait Vincenzo dans les yeux en se mordant la lèvre. Il n’avait toujours pas répondu. Si ça se trouve, c’était un étranger qui ne parlait pas la langue...

Quoique, cela l’étonnerait tout de même. S’il avait été un étranger, il aurait dit qu’il ne comprenait pas. Il l’aurait dit dans sa langue, permettant ainsi au jeune noble d’identifier d’où il venait, où il l’aurait dit dans un italien approximatif. Quoi qu’il en soit, là n’était pas la question. Vincenzo se trouvait toujours allongé sur le dos, servant de matelas à un autre jeune homme. Ils n’allaient tout de même pas rester comme ça pendant des heures.


« Vous pouvez vous lever ? »

Il avait posé sa question calmement, doucement, sans brutalité. Juste pour que l’autre fasse quelque chose. Bien sûr, il aurait pu se relever sans trop de difficulté, comme il l’aurait fait dans un combat en se retrouvant sur le dos, immobilisé par un adversaire. Mais bon, ce n’était pas non plus la meilleure chose à faire dans ce cas-là.

Toutefois, il se redressa légèrement, prenant appui sur ses avant-bras, l’autre toujours sur lui. Peut-être que ça suffirait pour que ce dernier ait le déclic de se lever...

Pendant ce temps, la nuit continuait de s’étendre, il faisait de plus en plus sombre. La nuit tombait assez vite en ce moment. Il devrait peut-être songer à se dépêcher de s’éclipser pour rentrer chez lui. Mais il ne pouvait pas laisser l’autre comme ça.
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Zero

Vampire de Seconde Génération

Hors ligne

Vampire de Seconde Génération
Inscrit le: 08 Mai 2008
Messages: 160
Lieu de résidence: Demeure Ambrosias
Métier: /
Sexe: Masculin
Préférences: ??


MessagePosté le: Sam 21 Juin 2008 - 22:05    Sujet du message: Un jeune garçon dans les ruelles sombres... Répondre en citant

« Vous pouvez vous lever ? »

Ce fut comme un électrochoc. D’un seul coup je me levai et me mis à coté de lui. Il c’était un peu redressé sur ses coudes et moi j’étais de plus en plus gêné.

-Je…. je suis vraiment désolé…j’aurais du faire plus attention….. J’étais tellement furieux contre Kely que j’ai foncé n’ importe où sans regarder ou j’allais….. Veuillez m’excuser. Je sais très bien que même cela ne justifie mon comportement encore plus vu mon rang. Je suis vraiment désolé. ……J’espère que je ne vous ai pas fait mal….. Si oui, sachez que je suis près à vous reconduire jusque chez vous et à payer mes erreurs....... bien sur je vous rembourserai vos habits que j’ai du salir ainsi que vos pommes que le choc à abimer……Je suis vraiment désoler. Veuillez accepter mes plus plates excuses.

J’avais fait ma tirade les yeux rivé vers le sol et les poings serré. J’étais en tord, comme d’habitudes et je le savais. Tout ce que je pouvais espérer était que si c’était un noble, que la réputation de Kely ne paye pour mes bêtises. Si c’était un roturier qu’il n’ameute pas toute la ville. Et si il était un voleur ou un assassin….

- Et si vous êtes quelqu’un qui vit la nuit, qui tue et qui ou qui vole ....... je n’ai rien sur moi ......et mes parents n’habitent pas la villes et ne pourrais pas payer de rançon. Mais…je sais que je devrais point espérer quelque chose de vous…mais..si vous êtes un voleur……pouvez vous m’apprendre à voler s’il vous plait ? Je serais sage, écouterait tous vos conseils et ferais ce que vous me direz.

Bon c'est vrai je devais être le premier noble qui demandait cela à un voleur mais j'ai toujours voulu pouvoir entrer dan le bureau de Daddy...

_________________
Aie... Il m'a mordu!!!
________________

(\__/)
(='.'=)
(")_(")
Voici Monsieur Lapinou.
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Vincenzo Calienni

Ami de la Famille

Hors ligne

Ami de la Famille
Inscrit le: 30 Mai 2008
Messages: 84
Lieu de résidence: Domaine Calienni
Age: 16 ans
Sexe: Masculin
Préférences: Bisexuel


MessagePosté le: Sam 21 Juin 2008 - 23:25    Sujet du message: Un jeune garçon dans les ruelles sombres... Répondre en citant

Soudain, l’autre se releva et Vincenzo fit de même. L’inconnu s’excusa dans un flot de paroles en proposant au jeune noble de le raccompagner chez lui. Mauvaise idée, ça, très mauvaise idée, même. Toutefois, il fit comme si de rien n’était et adressa un sourire gentil à celui qui lui avait foncé dessus :

« Ce n’est rien, ne vous inquiétez pas »

Il n’eut pas le temps d’en dire plus à l’inconnu car ce dernier repartit dans un flot de paroles. A première vue, il le prenait pour un voleur ou un assassin. Ca, on ne lui avait jamais fait. On le prenait pour un simple gosse des rues, oui, mais jamais pour un voleur ou un assassin. Même avec son arme dans son fourreau, il n’avait pas l’air d’un assassin en temps normal.

Le jeune noble ne put retenir un léger rire sympathique, juste un instant.


« Ne vous inquiétez pas, je ne suis ni un voleur ni un assassin. Juste un promeneur »

Bon, certes, il savait se faufiler et ouvrir les portes comme l’aurait fait un voleur. Ses amis qui trainaient dans les rues lui avaient appris. Mais ce n’était pas le genre de truc que l’on disait comme ça. Il sourit gentiment à l’inconnu et lui tendit la main.

« Je m’appelle Vincenzo Vittore, et vous ? »

Il avait utilisé son pseudonyme, étant donné que c’était une sortie nocturne, sans prévenir ses parents. Il n’avait pas envie que sa famille soit informée de ce qu’il faisait, et il n’avait pas envie de devoir se comporter comme un noble. Cela ne voulait pas dire, bien sur, qu’il allait se comporter comme le pire des goujats, mais il allait être plus naturel.

Et puis, se présenter, c’était une simple formalité, histoire de donner un nom à ses connaissances. Peut-être allait-il devenir ami avec le jeune homme. Même si, à ses paroles il était un noble, il était aussi du genre à sortir la nuit. Si ça se trouve, les deux jeunes nobles avaient d’autres points communs.
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Zero

Vampire de Seconde Génération

Hors ligne

Vampire de Seconde Génération
Inscrit le: 08 Mai 2008
Messages: 160
Lieu de résidence: Demeure Ambrosias
Métier: /
Sexe: Masculin
Préférences: ??


MessagePosté le: Lun 23 Juin 2008 - 16:55    Sujet du message: Un jeune garçon dans les ruelles sombres... Répondre en citant

Il s'était relevé juste après moi mais n'avait pas eu le temps d'en placer une que j'avais commencer mon discours. Il dit, dès qu'un blanc se présenta dans mon flot continu de paroles, que ce n'était rien.Mais ce n'était pas rien, je lui avais foncé dedans tellement vite qu'il en était tombé.C'était honteux.

-Mais, vous êtes sur?Vous ne vous êtes pas fait mal?

Il repris la paroles et signala qu'il n'était pas un voleur ni un assassin
Apparemment, c'était un promeneur. ...Ba, pourquoi pas, peut être voulait il voir les étoiles, aller au magasin,visiter un musé, aller à l'église ou se promener tous simplement. Ou alors il avait fait un cauchemar.


« Je m’appelle Vincenzo Vittore, et vous ? »

C'est le genres de phrases qui vous tirent de vos penser pour vous en plonger dans d'autres.
Je lui répondais quoi? Mon vrai non? Kelen aller me tuer...Me signaler sous le nom de Kelen, je souffrirais avent de mourir...il ne me restait donc que...


-Zero.

je le dis d'une petite voix fautive et pas très sur d'elle.


( C'est court, je sais mais s'avait deux jours que je réfléchit et je trouve pas plus TT,désolé)

_________________
Aie... Il m'a mordu!!!
________________

(\__/)
(='.'=)
(")_(")
Voici Monsieur Lapinou.
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Vincenzo Calienni

Ami de la Famille

Hors ligne

Ami de la Famille
Inscrit le: 30 Mai 2008
Messages: 84
Lieu de résidence: Domaine Calienni
Age: 16 ans
Sexe: Masculin
Préférences: Bisexuel


MessagePosté le: Lun 23 Juin 2008 - 20:31    Sujet du message: Un jeune garçon dans les ruelles sombres... Répondre en citant

L'inconnu dit s'appeler Zero. Drôle de nom, vraiment. Probablement un pseudonyme ou un surnom. Mais sur ce point, Vincenzo ne pouvait pas le critiquer, il faisait la même chose en s'appelant Vittore. Bon, Vincenzo Vittore, c'tait peut-être plus plausible que Zero comme nom, mais bon. Peut-être l'autre ne cherchait-il pas à cacher que c'était un pseudonyme. Enfin, ça ne servait pas à grand chose de se poser des questions. Le jeune noble avait remarqué que la voix de Zero était hésitante, il ne semblait pas sur de lui, comme s'il se sentait fautif de quelque chose. Probablement parce qu'il disait un pseudonyme... Enfin bref. Vincenzo sourit à Zero et dit :

« Il se fait tard pour sortir seul, vous ne pensez pas ? »

Il lui sourit gentiment et ajouta :

« Bien sur, je ne vais pas critiquer, je fais la même chose... »

N'empêche qu'il était tout de même temps de rentrer, ou alors il faudrait carrément attendre le petit matin. Ouais, au point où il en était, il pourrait attendre le matin. Il regarda calmement Zero et ajouta :

« Toutefois, il se fait tard, il serait peut-être l'heure de rentrer, non ? »

L'obscurité grandissait à mesure que la nuit continuait d'étendre son épais voile.


[t'inquiète, pas grave ^^]
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Zero

Vampire de Seconde Génération

Hors ligne

Vampire de Seconde Génération
Inscrit le: 08 Mai 2008
Messages: 160
Lieu de résidence: Demeure Ambrosias
Métier: /
Sexe: Masculin
Préférences: ??


MessagePosté le: Lun 23 Juin 2008 - 21:57    Sujet du message: Un jeune garçon dans les ruelles sombres... Répondre en citant

..Ahhhh…il sourit. C’est un joli sourire. Je lui en fit un aussi par pure réflexe.

« Il se fait tard pour sortir seul, vous ne pensez pas ? »

Je contais lui répondre quand il continua sur sa lancée.

« Bien sur, je ne vais pas critiquer, je fais la même chose... »

-Je ne sais pas, je ne peux pas sortir le jour. Je n’ai pas très bien compris pourquoi mais apparemment le soleil est mauvais pour moi. Je n’ai jamais vu le soleil. C’est comment ? Il parait que ses rayons viennent nous chauffer et nous chatouiller les pieds. Mais que si on reste trop longtemps alors on a un truck à la tête. Alors je sors toujours la nuit.

Je pris ma respiration et continua.

C’est bien aussi la nuit. Les étoiles éclairent mon chemin et puis parfois ils y en à qui clignotent ou qui tombent. Mais c’est vrai que mes parents et « il »me laissent jamais sortir seul.

« Toutefois, il se fait tard, il serait peut-être l'heure de rentrer, non ? »

-A bien sur, excusez moi de vous avoir retenu. Mais si vous changez d’avis et que vous voulez que je paye quoi que se soit, je le ferrai.

_________________
Aie... Il m'a mordu!!!
________________

(\__/)
(='.'=)
(")_(")
Voici Monsieur Lapinou.
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Vincenzo Calienni

Ami de la Famille

Hors ligne

Ami de la Famille
Inscrit le: 30 Mai 2008
Messages: 84
Lieu de résidence: Domaine Calienni
Age: 16 ans
Sexe: Masculin
Préférences: Bisexuel


MessagePosté le: Lun 23 Juin 2008 - 22:48    Sujet du message: Un jeune garçon dans les ruelles sombres... Répondre en citant

Apparemment, Zéro n'avait jamais vu le jour. Le pauvre. Ne pas pouvoir profiter des rayons de soleil sur son visage lorsque l'on marche dans un champ, le soleil qui fait scintiller le fleuve... toutes ces choses insignifiantes mais tellement agréables... Il lui demanda comment c'était, le soleil, mais sa question ne semblait pas vraiment attendre de réponse. Pour preuve, il enchaina aussitôt sur ce qu'il en savait et sur d'autres trucs. Vincenzo lui sourit gentiment. Lui aussi trouvait la nuit agréable.

Zero annonça que ses parents ne le laissaient jamais sortir seul et Vincenzo ne put s'empêcher de se dire que ça leur faisait un point commun. Ils devaient tous deux être sortis sans demander la permission. Il se demanda cependant qui était ce "il". Probablement quelqu'un qui était responsable de lui, qui s'occupait de lui... Mais Vincenzo ne posa pas de question. Pas tout de suite.

Zero s'excusa d'avoir retenu Vincenzo et le jeune Calienni lui adressa un sourire signifiant qu'il n'avait pas à lui présenter d'excuses.


« Vous n'avez pas besoin de payer, ce n'est rien du tout. »

Il lui sourit calmement et ajouta :

« Ainsi personne ne sait pas que vous êtes ici... »

En tout cas, d'après ce qu'il avait dit, c'était le cas. Ce n'était pas très prudent de sa part, mais VIncenzo ne pouvait rien dire, il faisait la même chose. On pouvait penser au ton qu'il avait employé que la remarque concernait le manque de prudence. Mais il enchaina :

« Vous désirez prolonger votre escapade nocturne ? »
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Zero

Vampire de Seconde Génération

Hors ligne

Vampire de Seconde Génération
Inscrit le: 08 Mai 2008
Messages: 160
Lieu de résidence: Demeure Ambrosias
Métier: /
Sexe: Masculin
Préférences: ??


MessagePosté le: Mar 24 Juin 2008 - 14:16    Sujet du message: Un jeune garçon dans les ruelles sombres... Répondre en citant

Il ne voulait donc toujours pas que je paye, très bien mais qu’il ne vienne pas rouspéter après ! Bon, c’est vrai, même si il viendrait dans trois mois, je payerai quand même.

Quand à savoir si quelqu’un me savait ici. La réponse était non. Bonne et mauvaise réponse à la fois. Bonne car si personne ne me savait ici, personne donc ne m’attaquerais à cause de ma nature. Mais mauvaise car si Kelen, l’apprenais j’allais de un, de nouveau être puni-rien qu’au souvenir de la « punition » je tremblai et mes poings se serraient- mais de deux, il était capable de m’enfermer et ça je ne pourrais le supporter…..

*Zut, ça fait 2 minutes qu’il à posé sa question et je lui et pas répondu.*

-Non, personne ne le sais, sauf vous.

D’ailleurs, qu’est ce qu’il faisait là celui-là ? Il ne pouvait pas sortir le jour lui aussi ? C’est bizarre, il n’est pas albi-quelque chose comme moi et ne ressemble pas à un vampire. Mais bon, pas grave.

Quand à continuer à trainer dehors, Ba, cela me changera les idées. La preuve ça fait 15 minutes que je n’ai pas pensez à Kelen…Bon d’accord je me mens un peu, mais passons.

-Et ben, je n’ai pas trop envie de rentrer tout de suite.

*…..ni de retrouver ma cage en or, mes problèmes et Kelen.*

_________________
Aie... Il m'a mordu!!!
________________

(\__/)
(='.'=)
(")_(")
Voici Monsieur Lapinou.
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Vincenzo Calienni

Ami de la Famille

Hors ligne

Ami de la Famille
Inscrit le: 30 Mai 2008
Messages: 84
Lieu de résidence: Domaine Calienni
Age: 16 ans
Sexe: Masculin
Préférences: Bisexuel


MessagePosté le: Mar 24 Juin 2008 - 15:49    Sujet du message: Un jeune garçon dans les ruelles sombres... Répondre en citant

Zéro serra les poings et trembla un peu avant de répondre que personne ne savait qu'il était ici. Pourquoi cette attitude ? Avait-il peur qu'il lui arrive quelque chose ? Toutefois, Vincenzo ne lui posa pas de question là-dessus. En même temps, dire à un parfait inconnu que personne ne savait qu'il était là, c'était dangereux... Enfin. Zero devait simplement avoir peur que ses parents découvrent qu'il était sorti...

Il regarda calmement le garçon aux cheveux blancs. Celui-ci ne voulait pas rentrer chez lui maintenant. C'était vrai qu'il faisait beau cette nuit, alors cela aurait été stupide de rentrer. Enfin, non. La meilleure chose à faire aurait été de rentrer avant que l'on remarque son absence, mais la plus agréable était de rester dehors.


« Désirez-vous que l'on fasse un tour ensemble, alors ? »

Il sourit gentiment à Zero, attendant sa réponse. Pendant ce temps, il réfléchissait sans vraiment y réfléchir aux endroits où ils pourraient aller. Rester à marcher dans les rues sombres était de moins en moins engageant. Ils pourraient aller sur les bords de l'Adige, quoique ça faisait peut-être un peu loin...
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Zero

Vampire de Seconde Génération

Hors ligne

Vampire de Seconde Génération
Inscrit le: 08 Mai 2008
Messages: 160
Lieu de résidence: Demeure Ambrosias
Métier: /
Sexe: Masculin
Préférences: ??


MessagePosté le: Ven 27 Juin 2008 - 15:27    Sujet du message: Un jeune garçon dans les ruelles sombres... Répondre en citant

Tiens, un autre sourire...quand à faire un tour ensemble...pourquoi pas ....mais apparemment c'est un humain, il devrait déjà être dans son lit et les vampires de "bases classes" sont de sorties cette nuit. Je regardai la lune en lui répondant.

-Je ne pense pas que cette nuit , soit une bonne idée. On ferrait mieux de rentrer tout les deux. Je dois rentrer avent qu'on sache que je sois sorti et quelque chose me dit que vous aussi.

...Kelen...si il savait que j'étais dehors, je ne veux même pas savoir sa réaction,...je serais puni sa c'est sur, mais....non...mieux vaut pas y penser et rentrer le plus vite possible.

-Mais, pourquoi ne pas se donner rendez-vous pour un autre jour...ou plutôt une autre nuit?

Apres, ça réponse, je chercha Monsieur Lapinou du regard, l'ayant trouvé, je le prit, lui fit signe au revoir et reparti d'où je venait.....Bien sur, je mis un temps dingue à retrouver la baraque de Kelen et ne rentra dans ma chambre que quelques heure avent l'aube.

*faudrait vraiment que je fasse un plan de la ville*



( je préfère finir de mon coté puisque je pars TT)


Edit Kelen: Bon, je suppose que le rp est finit, je vérouille donc.

_________________
Aie... Il m'a mordu!!!
________________

(\__/)
(='.'=)
(")_(")
Voici Monsieur Lapinou.
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Contenu Sponsorisé



MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:49    Sujet du message: Un jeune garçon dans les ruelles sombres...

Revenir en haut

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Vérone Index du Forum -> Ville -> Rues Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com