S’enregistrerS’enregistrer   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
L'arrivée du nouvel esclave

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vérone Index du Forum -> Ville -> Palais -> Domaine Calienni
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Vincenzo Calienni

Ami de la Famille

Hors ligne

Ami de la Famille
Inscrit le: 30 Mai 2008
Messages: 84
Lieu de résidence: Domaine Calienni
Age: 16 ans
Sexe: Masculin
Préférences: Bisexuel


MessagePosté le: Mer 4 Juin 2008 - 13:10    Sujet du message: L'arrivée du nouvel esclave Répondre en citant

[arrive du marché aux esclaves]

Le véhicule s’arrêta dans la cour pavée, après être passé par le grand portail. Le laquai sauta aussitôt à terre afin d’ouvrir la portière à ses maîtres et deux serviteurs vinrent s’occuper du nouvel esclave. L’un le détacha pendant que l’autre le maintenait pour éviter qu’il s’enfuie. De toute façon, il n’aurait pas pu aller bien loin, les grilles du domaine étaient fermées et il aurait été rattrapé avant même d’avoir pu les atteindre.

Le père de Vincenzo descendit le premier du carrosse puis il se dirigea vers la grande porte menant au bâtiment principal, le bâtiment central, pour aller dans ses quartiers. L’esclave était celui de son fils, c’était à lui de s’en occuper. Il ne s’en mêlerait pas, ce n’était plus ses affaires. Il entra par la grande porte sans un regard en arrière. Vincenzo pouvait faire ce qu’il voulait du nouvel esclave, c’était le sien. Toutefois, si leur nouvelle acquisition se rebellait ou s’en prenait à Vincenzo, le père interviendrait et prendrait les mesures nécessaires. Et ça pouvait aller très loin. Il n’était pas foncièrement méchant, mais sur certains sujets, il ne valait mieux pas le contrarier.

Vincenzo descendit à son tour du véhicule et regarda son père s’éloigner un instant avant de se retourner vers les serviteurs et l’esclave. Il avait l’air tout à fait détendu, à son aise et calme. Comme toujours, il était calme. Il adressa un léger sourire aux domestiques et leur dit d’un ton calme et uni :


« Vous pouvez le lâcher. »

Les deux hommes obéirent et s’éloignèrent pour retourner aux écuries alors que le cocher faisait repartir le véhicule pour le mettre à sa place et détacher les chevaux. La cour pavée était à présent déserte. Il n’y avait plus que Vincenzo et Kyllian. Le noble fit signe à son esclave de le suivre.

« Suis-moi. »

Joignant le geste à la parole, il commença à avancer vers le bâtiment sur le côté, l’aile où il avait à présent ses appartements. Arrivé devant la grande porte menant à un vaste hall d’entrée, il se retourna pour voir si Kyllian suivait.

Il avait beaucoup de chose à voir avec le jeune esclave. Mais il ferait chaque chose en son temps, calmement. Et pour commencer, ce serait une visite des lieux. C’était le plus simple et le plus utile. Et pendant cette visite, il pourrait essayer d’en apprendre davantage sur lui. Enfin, peut-être...

Il entra donc dans le hall. C’était une très grande pièce dont le sol était en marbre étincelant. Des colonnes, des dorures, des miroirs. Tout était luxueux et harmonieux. Il n’y en avait pas trop, ce n’était pas lourd et surchargé. Il y avait juste ce qu’il faut. Le hall donnait sur plusieurs pièces en bas, et au fond, un grand escalier large aux marches en pierres blanches polies menait aux étages dans une courbe parfaite.
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Publicité



MessagePosté le: Mer 4 Juin 2008 - 13:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Kyllian

Esclave

Hors ligne

Esclave
Inscrit le: 02 Juin 2008
Messages: 10
Age: 17 ans
Sexe: Masculin
Préférences: Homosexuel


MessagePosté le: Mer 4 Juin 2008 - 15:04    Sujet du message: L'arrivée du nouvel esclave Répondre en citant

Le trajet se finit dans la coure d’une grande demeure. Kyllian n’en avait jamais vu d’aussi grande, il n’était jamais venu dans ce quartier non plus alors c’était assez logique. Le carrosse s’arrêta et des domestiques s’approchèrent rapidement du véhicule pour accueillir le père de son maître et son maître lui-même. Le père de son maître disparut rapidement alors que son maître descendait à peine du carrosse. Il était descendu du carrosse bien avant eux et avait eu un peu de temps pour remarquer que les grilles s’étaient automatiquement fermées après leur entrée même. Kyllian n’avait aucune intention de s’enfuir et son maître avait l’air de l’avoir compris. Il fut détaché et invité à le suivre après qu’il est donné congés aux autres domestiques.

Kyllian ne se le fit pas dire deux fois. Il ne ferait jamais répéter son maître dans la mesure du possible alors il le suivit, toujours en restant en retrait. Il pénétra dans le bâtiment à sa suite et fut vraiment surpris de la magnificence des lieux. Il ne s’était décidément pas trompé sur son maître, il était vraiment riche. Il ne fit aucun commentaire et se contenta de continuer de regarder les lieux qui étaient vraiment d’une splendeur et d’un raffinement absolu. Et c’était ici qu’il allait vivre enfin qu’il allait servir son maître. Il eut un petit sourire timide et regarda le grand escalier qui devait sûrement mener dans les étages et dans les appartements de son maître. Il ne lui restait plus qu’à savoir quel allait
être son travail pour s’y mettre tout de suite et ne pas être un poids pour son maître.

« - Maître… euh … En quoi va consister mon travail ? »

Il savait qu’il allait devoir s’occuper de son maître mais il ne savait pas s’il était le seul dans ces cas là ou pas. Est-ce que son maître avait d’autre domestique ? Si oui quel allait être son travail. Chacun devait en avoir un prédéfini pour ne pas empiéter sur le travail des autres. Allait-il devoir cuisiner ? Faire le ménage ? S’occuper de préparer les vêtements de son maître ? Il y avait l’embarras du choix ou alors est-ce qu’il allait devoir tout faire ? Cela ne lui poserait aucun problème après tout, il avait toujours fait ce genre de chose depuis qu’il était petit alors il s’y connaissait.

Il attendit donc la réponse de son maître en continuant de regarder les lieux dans lesquels il faisait tâche. Après tout, tout était sublime, les ornements dorés ne comportaient pas une once de poussière et lui il sortait tout droit de la rue. Si quelqu’un avait débarqué soudainement, il aurait apporté la honte sur son maître. Il savait qu’il ne devait pas se plaindre et ne le ferait jamais, mais même s’il ne connaissait son maître que depuis peu, il prenait ses intérêts très à cœur et il voulait tout faire pour qu’il n’ait pas à regretter son choix de l’avoir pris pour esclave. Maintenant, il devait savoir ce qu’était son travail et en quoi il consistait pour se mettre rapidement au travail. Il se tourna vers son maître en attendant sa réponse mais sans le regarder directement.
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Vincenzo Calienni

Ami de la Famille

Hors ligne

Ami de la Famille
Inscrit le: 30 Mai 2008
Messages: 84
Lieu de résidence: Domaine Calienni
Age: 16 ans
Sexe: Masculin
Préférences: Bisexuel


MessagePosté le: Mer 4 Juin 2008 - 16:10    Sujet du message: L'arrivée du nouvel esclave Répondre en citant

L’aile du palais était déserte, il n’y avait personne. Ca se comprenait, vu que Vincenzo avait demandé à être seul dans sa partie du palais. Le jeune esclave demanda timidement ce qu’il devrait faire, il semblait avoir hâte de commencer son travail. Vincenzo le regarda plus gentiment qu’il ne l’avait encore fait.

« Tu as l’air bien pressé de travailler... »

Il avait parlé sur le ton de la plaisanterie, pas méchamment. Il sourit calmement à Kyllian et posa une main sur son épaule.

« Chaque chose en son temps, pour le moment, détends toi. »

Il lui vit un signe de tête pour lui faire comprendre qu’il devait le suivre et commença à avancer vers le grand escalier blanc. Il monta quelques marches et tourna la tête vers Kyllian.

« On va commencer là-haut... »

Pour la visite des étages inférieurs, il verrait après, quand Kyllian se serait davantage familiarisé avec les lieux les plus importants, les lieux où il serait le plus souvent. Donc, les étages, là où Vincenzo avait ses appartements. Kyllian était « son esclave personnel » pour reprendre les termes de son père, aussi devrait-il être capable d’obéir aux moindres désirs de Vincenzo, donc ne pas être trop éloigné.

Arrivés en haut des escaliers, on pouvait voir un large corridor, aussi richement meublé et décoré que le hall, avec luxe et raffinement. Vincenzo avança calmement vers une pièce, un peu plus loin sur la droite. Il ouvrit la porte et entra dans un petit salon meublé agréablement et confortablement. La pièce ne débordait pas de dorures et le luxe était plus discret. Pour autant, cela ne dépareillait pas avec le reste de la maison et l’ambiance riche qui s’en dégageait.

Vincenzo s’assit sur l’un des fauteuils installés en courbe de manière à ce que les invités puissent discuter en se regardant facilement. Le fauteuil du jeune noble était près du mur, à côté d’un petit meuble d’appoint sur lequel il y avait quelques parchemins et de quoi écrire.


« Assieds-toi »

Il avait parlé calmement et attendit que Kyllian s’asseye à son tour.
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Kyllian

Esclave

Hors ligne

Esclave
Inscrit le: 02 Juin 2008
Messages: 10
Age: 17 ans
Sexe: Masculin
Préférences: Homosexuel


MessagePosté le: Mer 4 Juin 2008 - 17:12    Sujet du message: L'arrivée du nouvel esclave Répondre en citant

Kyllian fut assez surpris par le comportement de son maître. Il lui parlait différemment depuis qu’ils étaient seuls. Il ne savait pas comment se comporter face à son nouveau comportement, il ne lui déplaisait pas loin de là mais il ne savait pas comment le prendre. Il se contenta alors de le suivre silencieusement. Il lui avait qu’il lui expliquerait son travail plus tard et qu’il avait simplement à le suivre. Ce qu’il fit. Il longea le grand hall et monta quelques marches toujours en restant en retrait par rapport à la position de son maître.

Kyllian comprit alors qu’il voulait lui montrer l’endroit pour qu’il s’y repère et se fasse aux pièces. Il ne pourrait bien sur pas se repérer en une journée mais il ferait de son mieux. Il continua de grimper les escaliers derrière son maître pour finir par arriver à l’étage. Le n’avait rien à lui envier, il était lui aussi richement décoré, des portes un  peu partout, pour faire le ménage, il allait devoir y passer un sacré bout de temps mais cela ne le dérangeait pas, il n’aurait pas le temps de s’ennuyer et il ferait les choses bien.

Il suivit ensuite dans une pièce où il prit place dans un fauteuil. Il regarda la pièce qui était moins meublé et pas aussi richement mais qui avait son propre charme. Il fut alors inviter à s’assoire mais ne savait pas où. Il ne pouvait pas s’assoire sur un des fauteuils surtout dans sa tenue qui était vraiment sale, il ne voulait pas prendre le risque de salir un des fauteuils de son maître. Il aurait pu le nettoyer après mais il ne voulait pas le mettre en colère surtout depuis qu’il avait changé de ton et lui parler plus gentiment et un peu plus chaleureusement.

Il ne savait pas comme lui expliquer qu’il préférait resté debout pour ne pas risquer de salir un des fauteuils. Mais il avait aussi peur de sa réaction s’il ne le faisait pas. Il n’avait pas envi de lui désobéir mais il ne savait pas comment s’y prendre pour le faire. Il le fit donc, il s’assit sur un des fauteuils, juste sur le bord pour ne pas risque de trop le salir. Il le nettoierait plus tard et le rendrait comme neuf. Il s’était assis à deux fauteuils de son maître. Il regarda la petite table qui était à côté du fauteuil de son maître. Des papiers, de l’encre, il devait peut-être vouloir écrire quelque chose.

« - Est-ce que vous voulez savoir quelque chose ? »

Cette question le tracassait. Il regarda ses pieds, recommençant à jouer nerveusement avec ses doigts et attendit simplement de savoir ce qui allait lui arriver. Qu’est ce que son maître pouvait lui vouloir ? Peut-être voulait-il savoir ce qu’il savait faire ? Après tout, seul son père avait parlé avec le vendeur alors il ne devait pas savoir ce dont Kyllian était capable.
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Vincenzo Calienni

Ami de la Famille

Hors ligne

Ami de la Famille
Inscrit le: 30 Mai 2008
Messages: 84
Lieu de résidence: Domaine Calienni
Age: 16 ans
Sexe: Masculin
Préférences: Bisexuel


MessagePosté le: Mer 4 Juin 2008 - 18:10    Sujet du message: L'arrivée du nouvel esclave Répondre en citant

Vincenzo, installé dans un confortable fauteuil, regarda calmement Kyllian hésiter un moment avant de s’asseoir sur un des fauteuils, au bord. Il semblait très gêné de la situation et avait l’air de ne pas trop savoir quoi faire. Au bout de quelques instants, il lui demanda ce qu’il voulait savoir. Vincenzo pouvait sentir sa nervosité. Il remarqua toutefois que, pour une fois, il ne l’avait pas appelé « maître ». Simple oubli de sa part ou parce qu’il était plus à l’aise ? Vincenzo n’en savait trop rien. En tout cas, Kyllian était nerveux, et ça se voyait. Il venait peut-être de se rendre compte de son « erreur ». Il était en train de jouer avec ses doigts, en regardant ses pieds. Vincenzo soupira mentalement. Il le regardait calmement, et répondit à sa question, d’un ton calme et assez gentil :

« Oui, il y a beaucoup de choses que je veux savoir... »

Beaucoup de chose, mais certaines devraient attendre un peu. Il ne valait mieux pas tout lui demander tout de suite. Et c’est ce qu’il ajouta presque aussitôt.

« Mais mes questions viendront en temps et en heure. »

Le ton qu’il avait employé était un peu plus sec que celui qu’il aurait voulu. Au fond, même si ça ne se voyait pas, il n’était pas très à l’aise dans cette situation. Des esclaves, il y en avait, mais c’était ceux de son père, donc le jeune noble n’avait pas vraiment l’occasion de leur parler.

Il lui adressa un léger sourire et s’installa plus confortablement dans son fauteuil, sans quitter Kyllian des yeux. Il ne le regardait pas méchamment ni avec trop d’insistance, non, il le regardait calmement, presque comme un égal. Il n’aimait pas vraiment devoir se sentir supérieur à un autre, surtout qu’il avait l’air d’avoir à peu près le même âge que lui. Enfin, il le fallait...


« Pour commencer... Est-ce que tu sais lire et écrire ? »

Ca ne coûtait rien de demander, même s’il y avait peu de chance que la réponse soit positive. En général, on n’apprend pas à lire aux esclaves, ça n’est pas utile. Mais peut-être, avec un peu de chance... Si c’était le cas, ça serait très bien. Vincenzo aurait été ravi de la situation. Il lui aurait donné quelques poèmes ou petits textes à relire voire même à recopier. Bon, s’il ne savait pas, ce n’était pas grave de toute façon.

Il regarda Kyllian avec un peu plus d’insistance, attendant sa réponse.
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Kyllian

Esclave

Hors ligne

Esclave
Inscrit le: 02 Juin 2008
Messages: 10
Age: 17 ans
Sexe: Masculin
Préférences: Homosexuel


MessagePosté le: Mer 4 Juin 2008 - 19:17    Sujet du message: L'arrivée du nouvel esclave Répondre en citant

Kyllian ne s’était pas rendu compte de son oubli. Il était tellement occupé à penser et à essayer de ne pas salir le fauteuil de son maître que celui lui était sorti de la tête. Il était nerveux aussi alors cumuler le tout et vous obtenu Kyllian. Il écouta attentivement les paroles de son maître et prêta surtout l’oreille à ses changements de ton. Il lui dit qu’il lui poserait ses questions progressivement et même s’il ne dit rien, Kyllian lui en était reconnaissant. Puis la première question tomba. Est-ce qu’il savait lire et écrire ? Il le savait mais son niveau n’était pas excellent. Il n’avait jamais vraiment eu d’éducation, seulement une religieuse ou il avait appris à lire mais pour ce qui était d’écrire, c’était un peu plus compliquer. Il savait mais il avait sûrement le niveau d’un petit enfant. Il savait donc mieux lire qu’écrire.

« - Oui, Maître, je sais lire et écrire mais … je n’ai pas un très bon niveau. Je n’ai jamais vraiment eu d’éducation, Maître. »

Kyllian se tue alors de nouveau. On lui avait surtout à cuisiner et le reste des autres tâches ménagères. On lui avait dit que cela lui serait plus utile qu’apprendre à lire et à écrire. Il s’était donc contenter d’apprendre ces choses. Il cuisinait très bien, sans se vanter, et était quelqu’un de très à cheval sur la propreté et les choses bien faîtes. Kyllian ne savait pas si ça réponse en était vraiment une mais il avait été honnête, il ne mentirait jamais à son maître. Il espérait qu’il avait marqué un point même s’il se doutait que vu le niveau qu’il avait il n’allait pas être d’une grande utilité à son maître.

« - Mais …  si vous me laissez un peu de temps, j’apprendrais … du mieux que je pourrais, Maître. »

Il ne voulait pas être un poids pour son maître qui l’avait sorti de la rue. Il voulait lui montrer sa reconnaissance par ses actes alors s’il y avait quoi que ce soit qu’il pouvait faire, il le ferait. Il avait parlé d’une voix audible mais timide, toujours entrain de jouer avec ses doigts pour essayer de se calmer. Il ferait vraiment tout pour s’améliorer si son maître lui donnait une chance. Il apprendrait de lui-même, il n’allait pas non plus demander à son maître de lui apprendre. Il n’avait pas un comportement aussi déplacé, il préfèrerait se casser un bras que de faire subir un tel affront à son maître.
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Vincenzo Calienni

Ami de la Famille

Hors ligne

Ami de la Famille
Inscrit le: 30 Mai 2008
Messages: 84
Lieu de résidence: Domaine Calienni
Age: 16 ans
Sexe: Masculin
Préférences: Bisexuel


MessagePosté le: Jeu 5 Juin 2008 - 00:06    Sujet du message: L'arrivée du nouvel esclave Répondre en citant

Kyllian savait lire et écrire. Ca c’était une très bonne nouvelle. Il précisa toutefois que son niveau n’était pas très élevé, mais ce n’était pas très grave, avec de la pratique, son niveau s’améliorerait. Il proposa d’ailleurs tout de suite d’apprendre davantage. Cette fois, il n’avait pas oublié d’ajouter « maître » lorsqu’il avait parlé. La fois précédente devait être un simple oubli alors. Le jeune noble ne fit pas de commentaire à ce sujet, il voulait laisser un peu de temps à Kyllian pour s’habituer à sa nouvelle situation.

Vincenzo lui adressa un sourire calme, puis il prit une des feuilles sur la table d’appoint qui se trouvait à côté de lui. C’était un parchemin sur lequel était écrit un poème. L’écriture était souple et fluide, plutôt agréable à lire, sans pour autant être de la calligraphie.


Le temps a laissé son manteau
De vent, de froidure et de pluie,
Et s'est vêtu de broderie,
De soleil luisant, clair et beau.

Il n'y a bête ni oiseau
Qu'en son jargon ne chante ou crie:
Le temps a laissé son manteau
De vent, de froidure et de pluie,

Rivière, fontaine et ruisseau
Portent, en livrée jolie,
Gouttes d'argent, d'orfèvrerie;
Chacun s'habille de nouveau.
Le temps a laissé son manteau
De vent, de froidure et de pluie.


Il l’avait écrit quelques jours plus tôt, mais il se garda bien de le préciser à Kyllian tout de suite. Il voulait un avis franc. Peut-être son nouvel esclave s’avérerait-il assez fin dans les critiques. Cela ne coûtait rien de demander. Et puis, s’il ne l’était pas, ce n’était pas grave. Il lui tendit le papier pour qu’il le prenne et dit :

« Lis ça, et dis moi ce que tu en penses. »

Il lui laissa quelques minutes, le temps de lire et de voir ce qu’il pouvait avoir à en dire. Pendant ce temps, il regarda les autres parchemins pour les classer. Il y en avait une bonne dizaine, il s’agissait de brouillons ou de premiers jets de poèmes que Vincenzo avait ou non repris par la suite. Sur chacun, la date était soigneusement écrite, c’était plus facile pour s’y retrouver. Ainsi, Vincenzo classa soigneusement par ordre chronologique sa petite pile de papier et la reposa sur la table d’appoint.

Puis, il se tourna à nouveau vers Kyllian et le regarda, attendant sa réponse.
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Kyllian

Esclave

Hors ligne

Esclave
Inscrit le: 02 Juin 2008
Messages: 10
Age: 17 ans
Sexe: Masculin
Préférences: Homosexuel


MessagePosté le: Mar 24 Juin 2008 - 18:07    Sujet du message: L'arrivée du nouvel esclave Répondre en citant

Kyllian lut le poème. Il fut d’ailleurs surpris qu’il lui demande son avis mais son maître l’avait prévenu qu’il ferait ce genre de chose s’il s’avait lire et écrire. Cela ne le déranger pas,  il était très content que son maître lui demande son avis aussi vite après leur rencontre. Il en rougit même mais s’empressa vite de le cacher derrière la feuille qu’il tenait à présent en main. Il lut le poème une deuxième fois pour bien le comprendre. Il n’était pas vraiment difficile à lire mais comme il ne lisait pas souvent il avait peur de ne pas en saisir bien le sens. Le sens n’était pas facile à saisir ou alors c’est qu’il l’était trop au contraire. Il parlait des saisons, du temps qui passe mais fallait-il le prendre au premier degré, c'est-à-dire à ce que les mots désignaient ou alors au second degrés, le temps d’une vie qui s’écoule au rythme des saisons. Il ne savait pas vraiment comme demander pour pouvoir éclairer sa lanterne. Son maître voulait qu’il lui dise ce qu’il en pensait, il ne savait pas comment s’y prendre. Il aimait bien les vers surtout les deux vers qui finissait chacune des strophes et qui se répétait.

« - J’aime beaucoup les deux vers qui reviennent à chaque fins de strophes et qui commencent la première. On dirait que ça décrit le changements de saisons et son décor … mais … Maître, est-ce qu’il y a un double sens à ce poème ? »

Kyllian se tue. Il aurait peut-être du demander avant de poser la question. Mais après tout, son Maître lui avait demandé de lui dire ce qu’il en pensait. Bien sur, Kyllian n’était pas vraiment doué dans ce genre de chose, il ne connaissait pas grand chose à la poésie mais il aimait bien en écouter de temps en temps. Quand il était encore dans la rue, il écoutait par moment, c’est narrateur mais les trois quart du temps, c’était de la prose alors cela changeait un peu ce qu’il connaissait. C’était aussi pour cela qu’il avait demandé à son Maître si son poème avait un double sens car dans les poèmes en prose, c’était habituel qu’il y en est un. Il ne dit plus rien, regardant toujours les mots qui étaient couchés sur le papier cherchant toujours à savoir de lui-même s’il y avait un sens caché ou pas.

Par moment, il jetait quelque regard indirect à son Maître qui était plongé dans ses papiers. Kyllian se demanda d’ailleurs si ces papiers étaient eux aussi des poèmes et si un jour il aurait la possibilité de les lire. Il avait été honnête, il aimait le poème mais était en même temps curieux de savoir la réponse à sa question. Est-ce aussi une ébauche ou un poème fini ? Il poserait peut-être la question plus tard s’il y était autorisé.
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Vincenzo Calienni

Ami de la Famille

Hors ligne

Ami de la Famille
Inscrit le: 30 Mai 2008
Messages: 84
Lieu de résidence: Domaine Calienni
Age: 16 ans
Sexe: Masculin
Préférences: Bisexuel


MessagePosté le: Mar 24 Juin 2008 - 20:24    Sujet du message: L'arrivée du nouvel esclave Répondre en citant

Alors que le jeune noble classait ses poèmes, l'esclave répondit à sa question. Il avait répondu de manière simple, mais en même temps, sa réponse était intéressante. Il avait commenté le principe même de ce style de poème. Ce qui étonna surtout Vincenzo, c'était qu'il ait vu le double sens du poème. Certes, il n'avait pas développé son idée du deuxième sens, mais il avait vu qu'il y avait un double sens. Décidemment, ce garçon était vraiment intéressant. Il regarda Kyllian calmement en souriant.

« En effet... »

Il aurait pu lui demander de développer son idée comme l'aurait fait un professeur qui laisserait son élève développer sa pensée pour ensuite le guider calmement. Il aurait bien voulu savoir jusqu'où le jeune esclave serait capable d'analyser le poème et il était certain que cette analyse serait fine. Pour autant, il ne lui demanda pas. Pas tout de suite, en tout cas. Il le fera une autre fois. Pour le moment, il voulait en savoir davantage sur les capacités de Kyllian. Pas tout savoir non plus, ce n'était pas un interrogatoire, et il ne considérait pas le garçon comme une marchandise à évaluer.

Il reprit calmement :


« On peut y voir le simple retour du printemps, mais on peut également y voir l'expression des cycle de la vie. »

Il regarda Kyllian un instant et tendit la main pour reprendre le poème afin de le classer avec les autres puis, lorsque ce fut fait, il se cala davantage dans son siège et attendit quelques instants en silence. Il demanda sur un ton tout à fait banal, qui pouvait pourtant se voir comme légèrement sec :

« Parle moi de toi. »

La question était large et pouvait sembler très directe. Elle l'était. Et la réponse serait très intéressante. Ce qu'il dirait, mais aussi ce qu'il ne dirait pas, pourrait apporter des renseignements très intéressants à Vincenzo. Il en saurait davantage sur Kyllian, il saurait comment celui-ci raisonnait, ce qui l'intéressait, les priorités qu'il avait... Toutefois, il reprit, ne voulant pas que Kyllian soit mal à l'aise :

« Qu'est-ce que tu aimes ? Il y a quelque chose que tu aimes particulièrement ? Ou que tu n'aimes pas ? »

Il avait parlé d'un ton gentil, encourageant l'autre à parler.
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Contenu Sponsorisé



MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:09    Sujet du message: L'arrivée du nouvel esclave

Revenir en haut

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vérone Index du Forum -> Ville -> Palais -> Domaine Calienni Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com