S’enregistrerS’enregistrer   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
Cherchez l'intrus ..

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vérone Index du Forum -> Ville -> Marché aux esclaves
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Ran Heiden

Esclave

Hors ligne

Esclave
Inscrit le: 15 Juil 2008
Messages: 11
Lieu de résidence: Delhi (Inde)
Métier: Esclave
Age: 17
Sexe: Masculin
Esclave de: Personne encore
Préférences: Bisexuel


MessagePosté le: Mer 16 Juil 2008 - 23:00    Sujet du message: Cherchez l'intrus .. Répondre en citant

Ran était là depuis plusieurs jours. Personne ne l'avait encore acheté. D'un coté il s'en réjouissait, car il ne voulait pas travailler sur les chantiers. Il ne voulait pas travailler du tout. Ses voisins étaient des gars assez costauds mais assez laids. Il ressortait du groupe par ses cheveux clairs et sa peau bronzée.

*Je n'y comprends plus rien ..*

Pensa Ran très fort. Il sentait le regards des autres Italiens, moqueur. Le vendeur d'esclave passa dans les rangs et lanca au jeune homme une pomme presque pourrie.

- Manges ça, ca va être ton tour.

Lui lança t'il. Ran n'eut même pas le temps de lever les yeux que les autres esclaves se l'étaient arraché des mains.

*Après tout ce n'était qu'une Pomme..*

Ran replia ses genous et plongea sa tête dans le petit creux formé. Il pensait juste à ses parents, à ce qu'il allait devenir maintenant, et ici. Discrètement, Ran demandait très fort au bon Dieu que quelqu'un de Bon l'achète, quelqu'un qui ne lui ferait pas de mal. Mais de toute façon, le bon Dieu, Ran l'avait oublié depuis qu'on l'avait kidnappé. S'il existait, pourquoi de tels injustices arrivaient ?
Soudainement on vint le tirer par le bras et on le présenta au public. Il avait une chaine au pied et une petite écorchure dans le cou due aux frottements de la corde. Il avait caché tout ses bijoux dans sa poche. Le vendeur le disait beau, il disait aussi qu'il ferait un excellent esclave, qu'il serait bon pour toutes les taches ménagères, mais voyant que personne ne se décidait, il se mit à inventer n'importe quoi. Personne ne parlait. Ran eut les yeux gorgés de larmes. Personne ne voulait de lui, même en tant que chose ? Il savait que c'était sa dernière chance. Le vendeur le liquiderait le lendemain.
Le jeune homme soupira avant qu'on le tire et qu'on le jette dans le coin. Ran se prit les pieds dans sa chaine et tomba au sol. Soudainement, quelqu'un parla assez fort dans le public.

_________________
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Publicité



MessagePosté le: Mer 16 Juil 2008 - 23:00    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Monseigneur Lorenzo

Évêque

Hors ligne

Évêque
Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 328
Métier: Ministre de Dieu
Age: 36 ans.
Sexe: Masculin
Esclave de: Dieu


MessagePosté le: Dim 20 Juil 2008 - 10:40    Sujet du message: Cherchez l'intrus .. Répondre en citant

"Bon sang Marcus ! Ce type ne vaut rien ! Passe au suivant et cesse de nous faire perdre notre temps !"

L'exclamation fut suivie d'un murmure -plutôt d'un brouhaha - d'assentiment dans la salle. L'esclave était certe beau mais vendu au mauvais endroit. L'enchère était spécialisée dans les travailleurs de force et son jeune âge indiqué surle catalogue indiquait qu'il n'en était pas un. Il manquait de puissance. Le commissaire priseur essaya tout de même de le vendre aidé par son 'aboyeur'. Mais il arrêta bien vite lorsqu'il commença à voir que des clients partait.

"D'accord, d'accord ! Mais vous manquez une affaire à mon avis ! Allez, hop ! Au suivant ! Nous allons désormais nous attacher à la pièce numéro 270. J'en demande..."

La suite ne devait plus être en mesure d'être écouté pour l'esclave qui ressortait de la salle. L'employé qui le tenait le remit au marchand avant de se dépêcher d'aller s'occuper de l'article suivant. Celui ci se mit à grommeler un 'attends la fin' lourd de double sens et le rattacha à ce qu'il trouva avant de le laisser et de retourner voir comment se passait le reste de la vente.

Quelques heures après, le marchand revint avec un visage neutre. Il venait de remettre un lourd sac à un de ses gardes. Si l'esclave avait regardé dans le bon sens, il aurait pu le voir. Le marchand s'arrêta près de l'esclave attaché. Il le regarda d'un air qui était de plus en plus dur et commença à lui expliquer succinctement :

"Tu vaux pas un clou et j'ai perdu mon investissement. J'ai aucune envie de continuer à te nourrir alors que même sur le plus gros marché personne n'a voulu de toi."

Il s'emparra du lien qui le maintenait au mur et commença à tirer et à l'emmener un peu plus loin. Pas beaucoup plus loin en réalité. On était juste derrière la salle de vente à l'endroit où l'on stockait les déchets avant de les jeter au fleuve.

"A genoux !"

L'ordre avait été indiscutable. Le marchand plongea la main dans ses vêtements et fouilla un instant. Il se mit à grommeler qu'il avait oublié de reprendre son couteau à son serviteur. Chose parfois impardonnable dans une ville aussi dangereuse que Vérone surtout lorsque la nuit était tombante. Mais cela, il ne pouvait le savoir. Le fournisseur avisa une pelle non loin et alla s'en emparer ne lâchant pas le lien de l'esclave. Il revint et commença à la brandir.





[Et voilà ! A toi. ^^ (niark niark niark)]

_________________
Tuez les tous, Dieu choisira les siens.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Ran Heiden

Esclave

Hors ligne

Esclave
Inscrit le: 15 Juil 2008
Messages: 11
Lieu de résidence: Delhi (Inde)
Métier: Esclave
Age: 17
Sexe: Masculin
Esclave de: Personne encore
Préférences: Bisexuel


MessagePosté le: Dim 20 Juil 2008 - 19:12    Sujet du message: Cherchez l'intrus .. Répondre en citant

Le jeune homme s'était relevé afin que l'un des marchand le rattache à un petit piquet. Il regardait la foule se jeter sur les hommes aussi musclés les uns que les autres. On en avait besoin pour construire des bâtiments, ou réparer les deux grands châteaux de Vérone. D'ailleurs, Ran n'avait toujours pas compris ce qu'il s'était passé ici. Pourquoi on parlait de deux grandes familles. Enfin, le "Patron" se dirigea vers lui. La nuit tombait, et Ran avait la peur au ventre.
Il lui expliqua qu'il ne valait rien, et qu'il était préférable de se debarasser de lui. Le jeune recula de quelques pas, mais tomba à terre car ses pieds étaient liés. Il continua a essayer de reculer, le regardant de haut. Soudainement, le marchand s'arrèta en cherchant dans sa poche, puis il se retourna, grommelant quelques insultes incompréhensibles par Ran, et revint avec une pelle. Ran essaya de se détacher en tirant de toutes ses forces, mais c'était peine perdue. Le premier coup de pelle tomba et Ran l'évita de justesse. Le deuxième arriva juste après, sur la gauche cette fois, mais Ran était agile.


- Tu vas arrêter de bouger toi !

Ran avança alors et donna un grand coup de pied dans la cheville du marchand, qui tomba par terre en hurlant sa douleur. Mais il n'était pas sortis d'affaire. Il allait revenir, et cette fois, avec de l'aide.
Au loin, dans la foule, Ran remarqua un Homme vêtu bizarrement.


* Un Homme d'Eglise ? * Pensa aussitôt Ran.

Il avait appris quelques petites choses sur l'Eglise et le Christianisme. Sa mère étant Indoue et son père Boudiste, Ran se situait un peu entre les deux, très loin du Christianisme.


- Monsieur ! S'il vous plait ! Aidez moi ! Hurla le jeune Homme.

Mais l'Homme de fois ne réagissait toujours pas, alors Ran continua, en hurlant de plus en plus fort. Toujours rien. Il était trop loin. Ran éclata en sanglot. Il n'avait aucune envie de mourir à cet âge.
Finalement, l'Homme finit par tourner la tête, et Ran lui lança un regard plein de tristesse et d'affolement. Il tourna ensuite la tête vers le marchand, qui revenait avec deux hommes qui le saisirent des deux bras. Ran commença à se débattre.

_________________
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Monseigneur Lorenzo

Évêque

Hors ligne

Évêque
Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 328
Métier: Ministre de Dieu
Age: 36 ans.
Sexe: Masculin
Esclave de: Dieu


MessagePosté le: Dim 20 Juil 2008 - 21:01    Sujet du message: Cherchez l'intrus .. Répondre en citant

L'homme qui s'était arrêté un instant repris son chemin à l'arrivée des trois personnes, des gardes baraqués et du maître. Pourquoi ? Nul ne le saurait. Il s'en alla de son pas d'ours pressé et légèrement gêné par sa bedaine dont la grosseur aurait fait rougir une pastèque de jalousie. Cet homme n'était pas obèse mais il n'était pas fou non plus. Il n'avait aucune envie de s'intéresser à une altercation qui n'avait rien à lui apporter. Qui n'aurait pas fait comme lui ? Il partit avant de voir le garçon empoigné par les deux gardes. L'un deux attrapa ses cheveux d'une main ne relachant pourtant pas sa prise de l'autre. En plus d'aller chercher des gardes, le marchand était partit récupérer son couteau. L'affaire serait désormais plus vite conclue que s'il l'avait assommé à mort. Il grommellait en pensant qu'il aurait dû le faire depuis le début, cela lui aurait évité de se prendre un coup de pied. Sa cheville semblait encore le faire souffrir. Il s'approcha de l'esclave par le côté faisant désormais attention à ses jambes. Lui qui l'avait pourtant enchaîné pour éviter ce genre de désagrément. Il faudrait penser à revoir la formule. Il posa sa lame sur la gorge de l'esclave a quelque centimètres en dessous d'une oreille et lui murmura à l'autre :

"Rien que pour ton coup de pied, je vais trancher lentement. Tu n'aurais pas dû."

Le couteau commençait déjà à se déplacer vers le bas, rappellant aux gardes ce qu'il pouvait leur attendre s'il s'évérait inutiles ou rebelles à leur tour. Mais une voix impérieuse l'interrompit dans son geste.

"ASSEZ !"

Le couteau se releva de la plaie. A peine deux centimètres de peau entaillés sans toucher la carotide et le marchand se retourna pour voir celui qui s'approchait. Surpris dans la besogne, les mains autour des bras de l'esclave ressérèrent leur étreinte. Celui qui avait prononcé cet ordre, d'un voix si habituée à cela, s'approchait et sortait maintenant de l'ombre. L'on ne pouvait distinguer son visage : une lourde étoffe lui retombait sur les yeux et l'ombre ne laissait entrapercevoir qu'un menton aussi blanc que l'ivoire. Aussi blanc que celui pouvait être la peau d'une personne allergique au soleil. Rien ne pouvait permettre de deviner le rôle de l'Inconnu. Rien seule sa richesse semblait être apparente : les tissus qu'il portait pour se protéger de la fraîcheur du soir venant étaient finement brodés. Le marchand le dévisagea surpris, tout comme les deux gardes. Rien ne dépassait de cette silhouette entièrement perdue sous ce manteau qui lui donnait une stature plus olympienne encore. Son menton bougea et la voix reprit. C'était une voix un peu furieuse mais également étrange, un peu envoûtante, chaude et ennivrante.

" Ne le tue pas ou tu ira définitivement en Enfer. Seul Dieu a le droit de prendre des âmes !
- Ce n'est qu'un esclave.
- C'est un être humain ! Seuls les morts et les animaux n'ont pas d'âme ! Serais-tu païen par hasard ?
- N.. Non.
- Bien. Alors je te le prend !"

L'inconnu tendit une noble main blanche et ornée de bijoux vers l'esclave. Mais elle fut stoppée par celle du marchand.

" Pas si vite ! Vous croyez que je vais tomber dans le panneau ? Combien vous m'en donnez ?
- Rien du tout.
- Alors je ne vais pas vous le laisser comme ça !
- Je viens pourtant de te donner un conseil et ton âme a été épargné de l'enfer. Serais tu maintenant en train de comettre le péché d'avarice ?"

Le marchand stoppa. L'inconnu sous sa capuche parlait comme un prêtre. En était-il un ? En plus, il avait cru apercevoir cette bague... Sans s'occuper de son hésitation, ou plutôt en en profitant, l'autre reprit :

" A moins que tu ne sois déjà destiné aux enfers. A te voir ainsi, cela ne serait pas surprenant.
- Ouais, c'est tout à fait ça, répondit le marchand d'une mauvaise voix évidente. Combien vous m'en donnez ?
- Je te l'ai dit. Rien du tout. Tu allais le tuer. Donc tu n'en avais plus besoin. Pourquoi maintenant voudrais-tu recevoir de l'argent pour un bien que tu allais jeter ? Au contraire, c'est plutôt moi qui devrait en recevoir.
- Hein ? Pourquoi ?
- Je t'évite de commettre un meurtre.
- C'est un esclave !
- C'est un enfant de Dieu.
- Il n'est même pas croyant ! C'est un impie ! Je ne l'ai jamais vu prier !"

Sous son capuchon, l'inconnu eut un sourire invisible au reste des protagonistes présents. Si le débat glissait ainsi vers un terrain théologique, l'autre était forcément vaincu d'avance.

" Ce n'est pas parce qu'on ne lui a jamais montré la voie qu'il n'est pas une créature du Seigneur. L'impie, c'est toi !
- Hein ? C'est quoi ce délire ?
- Tu aurais dû le faire baptiser ! Et au lieu de ça tu as voulu le vendre !
- Il faut bien que je vive !
- Et pour que tu vives, il faut que tu le tue ?!
- Je ne vais pas perdre mon argent à nourrir un bon à rien !
- Alors je te relève de cette fonction. Donne le moi !
- Contre combien ?
- Contre le fait que tu n'aura plus à le nourrir.
- Vous rêvez ! Autant le tuer !
- Alors allez y. N'oublie pas de saluer Satan de ma part... "

L'inconnu lui tourna le dos en prononçant ces mots et commença à s'éloigner. En fait, il marchait à très petits pas mais cela était invisible car son manteau les cachait.



[N'hésite pas à jouer le marchand. ^^]


Dernière édition par Monseigneur Lorenzo le Lun 21 Juil 2008 - 17:50; édité 1 fois

_________________
Tuez les tous, Dieu choisira les siens.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Ran Heiden

Esclave

Hors ligne

Esclave
Inscrit le: 15 Juil 2008
Messages: 11
Lieu de résidence: Delhi (Inde)
Métier: Esclave
Age: 17
Sexe: Masculin
Esclave de: Personne encore
Préférences: Bisexuel


MessagePosté le: Dim 20 Juil 2008 - 21:51    Sujet du message: Cherchez l'intrus .. Répondre en citant

L'homme a qui il avait adressé un regard de désespoir était partis, comme si de rien n'était. Ran pensa alors qu'il n'y avait plus rien à faire. Tout le monde était partis. Il était seul, face à ces hommes, qui lui voulaient du mal. L'un d'entre eux l'attrapa par les cheveux, et l'autre par le bras, l'immobilisant en mettant le genou contre le dos. Ran ouvrit un oeil, regardant la lame s'approcher de plus en plus de son cou. Il essaya de bouger une dernière fois la tête, mais rien, il ne pouvait pas se sauver. Le marchand lui murmura qu'il allait souffrir, et les deux autres hommes l'insultaient. Enfin, la lame du couteau entra dans sa peau, et commença son chemin, mais soudainement, Ran entendit une voix, assez forte, hurler un "ASSEZ".
Ran, les yeux gorgés de larme, les leva vers cet homme. Il semblait..puissant. Il avait une capuche, et on pouvait juste voir son menton, ainsi que sa bouche.
La discution commença entre le marchand et cet homme étrange. Le marchand refusait de me donner gratuitement, alors qu'il était prêt à me tuer !

* Ingrat..* pensa Ran, qui ne s'était toujours pas calmé.

Les deux hommes le relâchèrent legerement, mais toujours pas assez. Ran sentait le sang couler le long de son cou. Ca ne faisait pas mal, ca lui faisait juste peur.
Il essayait de suivre la conversation entre eux, mais il était trop stressé pour pouvoir s'y concentrer.. Ran remarqua que l'homme qui l'avait sauvé, ou plutôt qui avait retardé sa mort, parlait beaucoup au nom de dieu. C'était peut être aussi un homme d'Eglise, mais surement plus haut placé que l'autre. A la fin de la discution, il tourna le dos au marchand, et commença à s'en aller. C'était maintenant ou jamais.


- NON ! S'il..vous plait. Hurla Ran, en direction de l'homme d'Eglise, puis du marchand.

Le marchand ne savait pas quoi faire. Il semblait croyant, et ne voulait pas aller en enfer, mais voulait aussi gagner quelques sous.. Les deux hommes saisissèrent de nouveau Ran, qui gémissa, mais le marchand prit la parole, et les homme le lâchèrent aussitôt.

- Attendez.. Il est à vous, mais je veux d'abord que vous me laviez de mes péchés.

[Excuse moi j'abrège.]

_________________
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Monseigneur Lorenzo

Évêque

Hors ligne

Évêque
Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 328
Métier: Ministre de Dieu
Age: 36 ans.
Sexe: Masculin
Esclave de: Dieu


MessagePosté le: Dim 20 Juil 2008 - 22:28    Sujet du message: Cherchez l'intrus .. Répondre en citant

[dommage mais passons. ^^mmh, concentre toi peut-ête sur les sentiments que ressent ton personnage, je laisse beaucoup d'ouverture à cette intention généralement. ^^']





La silhouette s'arrêta lorsque le marchand céda. Le cri de l'esclave ne lui avait fait ni chaud ni froid et il avait continué sa route. Il avait parfois le coeur plus froid que les créatures qu'il poursuivait ou faisait poursuivre. Le coeur plus froid que celui d'un mort. Le marchand répéta sa demande comme s'il avait mal entendu. L'inconnu retourna le buste et un sourire malsain apparu dans la faible lumière. Ses lèvres se retroussèrent un peu sur ses dents.

"Laisse le venir à moi.
- Non, faites d'abord ce que j'ai dit !
- Je t'ai dit que je ne te donnerai rien pour sa possession. Les rêves cela se fait lorsque l'on dort, pauvre imbécile. Il est très contre indiqué pour la santé de le faire éveillé."

Le marchand se rapprocha de l'esclave et tendit le couteau à nouveau vers la gorge de l'esclave, les deux gorilles avaient repris leur emprise sur lui. Soudain, le sifflement hautement reconnaissable d'une flèche se fit entendre et l'ont l'entendit se planter dans une zone caché par l'ombre grandissante de la nuit. Une zone que les torches n'arrivaient pas à éclairer. De même, l'on entendit surgir de partout des froissement d'armure légère que portaient des gardes en armes. Mais ils cessèrent dès que l'inconnu leva sa main droite dans un geste suffisant. Il reprit à l'intention du marchand :

"C'est sa vie ou la tienne, boutiquier."

Le couteau fut prudemment retiré, l'esclave lâché. La même main droite qui avait servi à stopper la venue des hommes qui restaient toujours cachés par les ombres invita le basané à s'approcher et à venir près de lui. L'homme se retourna et s'avança dans la pénombre en déclamant à l'intention de l'ancien propriétaire :

"N'as-tu jamais suivi ton catéchisme ? L'absolution ne se donne qu'au confessionnal par un prêtre ! Je t'encourage à y aller !"

On entendit les mêmes bruits d'armure disparaître de la place tandis que l'homme s'éloignait en marchant dans la nuit éclairée de temps à autre par des torches plus ou moins municipales. Alors qu'il marchait on l'entendit conclure :

"Et bien, et bien. Une fois de plus, nous avons eu la preuve que les brebis du Seigneur ne sont rien de plus que des moutons. As-tu vu, comment il a accepté de te laisser aller en échange du salut de son âme ? Quoique dans un sens, je ne peux lui en vouloir. Le voilà peut-être remis sur le droit chemin..."

Le reste du trajet continua dans le silence pendant quelques minutes, l'homme au manteau semblait plongé dans ses pensées. Ses pas semblaient se diriger machinalement. Il songeait en effet que son pouvoir d'évêque était moins utilisé que son pouvoir de prêtre mais parfois tout aussi utile. Avec un peu de tactique. L'homme continua cependant à marcher dans le quartier des ventes aux esclaves, même malgré la nuit tombante. Sans même regarder celui qui le suivait, il demanda :

"Décris moi ce que tu vois."


Dernière édition par Monseigneur Lorenzo le Lun 21 Juil 2008 - 17:47; édité 1 fois

_________________
Tuez les tous, Dieu choisira les siens.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Ran Heiden

Esclave

Hors ligne

Esclave
Inscrit le: 15 Juil 2008
Messages: 11
Lieu de résidence: Delhi (Inde)
Métier: Esclave
Age: 17
Sexe: Masculin
Esclave de: Personne encore
Préférences: Bisexuel


MessagePosté le: Lun 21 Juil 2008 - 14:15    Sujet du message: Cherchez l'intrus .. Répondre en citant

En une seconde, Ran pensait qu'il allait se faire tuer de nouveau quand les deux gros hommes le saisissèrent à nouveau. Le jeune homme avait l'impression d'être une vulgaire chose. C'était quand même un être !
Soudainement, une flèche, tirée de nulle part, puis des bruits d'armure. Ran ne comprenait rien à ce qu'il se passait. Qu'allait il devenir ? Il ne voulait surement pas se retrouver au milieu d'une bagarre sanglante. Le marchand voulait être lavé de ses pêchés, mais l'inconnu refusait de le faire dans cet endroit. Il fallait avouer que cet inconnu employait les grands moyens, il aurait pu simplement lui donner une pièce ou deux.
Ran baissa la tête, oubliant tout ce qu'il y avait autour de lui. Les autres devaient penser qu'il était devenu fou. Ran commença à chanter une petite chanson de son pays, à vois très basse bien sur, afin que personne ne l'entende. Il ferma les yeux, et vit défiler devant lui des images réconfortantes, comme ses parents, son pays natal mais son rève fut interrompit quand le marchand le détacha et le poussa vers l'inconnu.
Ran écarquilla les yeux. Alors, était-il libre ? Enfin, pas tout à fait, mais au moins, il avait la vie sauve. Le jeune Indou remit correctement ses petites chaussures et se releva. Il plongea son regard dans celui du marchand. Il avait eu soudainement l'envie de lui cracher au visage, mais il ne fallait pas jeter de l'huile sur le feu, il fallait rester diplomate. Ran détourna simplement la tête vers son nouveau "propriétaire". Il ne voyait toujours pas son visage. Juste son menton. Mais qui était-il ? Un simple prêtre qui savait comment s'y prendre avec les marchands, ou quelqu'un de haut placé ? Beaucoup de questions se bousculaient dans la tête de Ran. Le jeune homme arrangea ses cheveux qui lui tombaient sur les yeux et fit quelques pas vers l'homme qui l'avait sauvé.
Ce même homme prononça une ou deux phrases, puis plus rien. Il semblait beaucoup réfléchir. Peut être à ce qu'il allait faire de Ran ? Ce dernier réfléchissait beaucoup aussi, en jetant quelques coups d'oeil discrets. Il était très observateur. La nuit était tombée et tout le monde était rentré chez lui, sauf eux. Il aurait aimé rentrer chez lui, de suite, et retrouver ses parents. Cette aventure resterait gravée à jamais dans sa mémoire certes, mais Ran ne se sentait pas chez lui. Il sursautait au moindre petit bruit, comme une poubelle qui tombait, un chat qui miaulait, etc..
Enfin, l'inconnu parla. Il voulait que Ran lui décrive ce qu'il voyait. Le jeune homme le fixa étrangement. Ce qu'il voyait ?


- Je me vois dans une ville dont je ne connait absolument rien, je ne suis qu'une chose aux yeux de ses habitants. Pourquoi de telles choses arrivent ? Je vois que j'allais finir ma vie à 17 ans, mais vous êtes intervenus, et c'est grâce à vous que je suis encore vivant. Merci.

Dit Ran d'un ton presque froid, sans aucune émotion. Il était encore sous le choc de ce qu'il lui était arrivé. Qui aurait pu imaginer ?

* Un jour, je rentrerais chez moi. Mais ce n'est peut être pas une bonne idée de lui dire ça maintenant.* pensa Ran.

Tout en continuant à marcher, Ran voulait en savoir plus sur lui..


- Qui êtes vous ? Pourquoi m'avez vous sauvé ?

Lui lança Ran, toujours sur le même ton.

_________________
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Monseigneur Lorenzo

Évêque

Hors ligne

Évêque
Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 328
Métier: Ministre de Dieu
Age: 36 ans.
Sexe: Masculin
Esclave de: Dieu


MessagePosté le: Lun 21 Juil 2008 - 17:45    Sujet du message: Cherchez l'intrus .. Répondre en citant

L'inconnu dont la capuche cachait les yeux écouta attentivement la réponse de son interlocuteur. Il n'avait fait aucun bruit, sa tête était toujours aussi droite mais juste tournée vers celui qui parlait. Il y eu quelques secondes de silence, le temps que l'homme soit certain que le garçon eut fini de parler. Il pivota à nouveau la tête, la tournant droit devant lui. Il eut une dernière hésitation puis se décida. Il avait envie de s'amuser.

"Toi comme moi voyons donc des choses bien différentes. Moi, je vois le bruit de l'eau qui s'écoule, je vois qu'il y a un pont : les flots se fracassent contre des pierres. Ils se fracassent en plusieurs endroits et s'écrasent en milliers de goutelettes avant de repartir. Plus loin, je vois le grincement des roues d'un carosse qui s'approche. Je vois le crépitement des torches de ce quartier. Il doit donc faire nuit. Je vois les cris et les soupirs de ces esclaves enchaînés ici les uns aux autres et dont le sommeil fait bouger et tinter le métal qui les lient. J'aurais voulu que tu me le confirmes."

Il reprit sa marche toujours sans regarder l'esclave. Il savait que le tissu, l'ombre et la nuit ne laissait apercevoir que son menton. Le garçon ferait-il la 'bonne' conclusion concernant celui qui l'avait sauvé ? Ils travèrsent le pont puis continuèrent le long des parapets qui suivaient et dirigeait le fleuve. Vérone était digne de Florence et ses rues possédaient pas endroit leluxe d'être pavées. Il aimait cela. C'était la fin du moyen-âge, de l'âge des ténèbres. Il fadrait qu'il convainquent le pouvoir en place de développer les aménagements urbains tels que celui-ci. Il s'amusait à tenir la tête droite devant essayant de rester dans le rôle qu'il s'était fixé. L'autre serait-il dupe ? Le jeu était amusant. Il se demandait également la réaction de Stivaletti. Serait-il jaloux ? Enervé ? Peiné ? Se sentirait-il trahi ? La nature humaine était passionnante. Il attendait de voir cela avec délectation. L'autre finalement l'interrompit dans ses pensées pour lui poser les questions les plus banales qui soient. Le sourire qui avait apparu sur le visage visible de la silhouette disparu à nouveau. Il répondit à la première de la meilleure façon qui soit.

"Et qui veux-tu que je sois ?"

Il continua encore un peu avant de se laisser aller à répondre à la seconde question. Il voyait plusieurs moyens d'y répondre dont ne pas y répondre. Pour se laisser le temps, il la répéta :

"Pourquoi t'ais-je sauvé ?"

Il s'arrêta, se tourna vers celui qui l'accompagnait, pour la première fois. Il plongeait sa main dans un pan de son manteau. sa capuche tomba un peu plus sur ses yeux. Il avança vers le garçon. Au fur et à mesure qu'il approchait, on comprenait la différence de taille et de carute entre les deux hommes. A la différence du sauvé, la silhouette était loin d'être d'une taille moyenne. Puis d'un geste incroyablement rapide, une lame d'argent se posa sur la gorge déjà écorchée. Elle était tenue par une main pâle, blanche et fine qui faisait ressortir l'éclat des joyaux qui l'ornait, elle et la dague.

"Ce geste te déplairait-il ? Voudrais-tu finalement passer de vie à trépas ? J'avais pourtant bien cru appeller à l'aide, j'avais bien entendu un enfant appeuré crier pour sa vie, j'ai bien entendu un enfant remercier pour celle-ci ! AIS-JE BIEN ENTENDU TOUT CELA ??!!"

La lame brillait, contrastant avec la peau sombre du garçon, se couvrant doucement d'une goutte de sang qui s'était rouvert de la blessure qu'avait fait le marchand.

_________________
Tuez les tous, Dieu choisira les siens.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Ran Heiden

Esclave

Hors ligne

Esclave
Inscrit le: 15 Juil 2008
Messages: 11
Lieu de résidence: Delhi (Inde)
Métier: Esclave
Age: 17
Sexe: Masculin
Esclave de: Personne encore
Préférences: Bisexuel


MessagePosté le: Lun 21 Juil 2008 - 20:55    Sujet du message: Cherchez l'intrus .. Répondre en citant

Ran continuait de marcher, en écoutant son propriétaire parler. Non, en effet, il ne voyaient pas les mêmes choses. Ran était plus concentré sur son sort, sur la vie future qu'il allait mener plutôt que sur le décor de la ville. Il était même devenu individualiste. Le jeune homme ne jeta pas un seul regard aux autres esclaves. Il regardait par terre, et levait de temps à autres le regard vers l'inconnu. On ne voyait toujours pas son visage. Ran commençait à avoir des soupçons sur cet homme à la peau blanche. On dirait qu'il ne s'exposait jamais au soleil.
Enfin, il ne répondit pas à sa question, en lui en reposant une autre. Ran haussa un sourcil, en arrangeant une mèche blonde de ses cheveux.

- Je ne sais pas. Dit-il à mi voix.

Les deux personnes étaient dans un quartier assez aisé. Il n'y avait aucun bruit. Ran s'apprêtait à parler mais l'homme à la capuche reposa la même question que Ran. Drôle de façon de procéder. Cet homme était vraiment étrange. Que voulait il ? Du respect ?
Soudainement, il se mit devant lui, et s'approcha de plus en plus. Ran eut le temps de faire un pas en arrière, et l'homme sortit une lame, plus fine que celle du marchand, pour la poser sous la blessure. Le jeune homme ferma les yeux. Il ne pouvait plus bougé, tétanisé par la peur. Il faisait une tête de plus que lui, et avait les épaules plus larges que lui. Mais il était surement beaucoup plus agé. Puis l'homme étrange se remit à parler, puis sur sa dernière phrase, à hurler. C'était trop pour Ran. Il avait vécu beaucoup trop d'évènement pour aujourd'hui. Le jeune homme de 17 ans se mit à pleurer. Pendant de longues minutes, il n'y avait aucun bruit. On entendait juste les quelques reniflements et gémissements de Ran qui pleurait.
Il posa sa main bronzée sur le poignet blanc de l'inconnu pour éloigner la lame qu'il avait contre le cou, puis d'un geste rapide, essuya ses larmes.


- Qui êtes vous à la fin ? Pourquoi jouez vous ce jeu avec moi ? Parce que je ne suis qu'un esclave ? Enlevez donc votre capuche, il n'y a pas de soleil, et personne dans les rues, ET DITE MOI QUI VOUS ETES A LA FIN ! Répliqua Ran, en hurlant sur la dernière partie de sa phrase.

Il venait de liberer une partie de la rage qui était en lui. D'abord l'enlèvement, puis la vente, puis les menaces, et encore les menaces, et puis cet homme, qui ne veut pas dévoiler son identité..Ran recula de quelques pas, voyant le petit sourire disparaitre sur les lèvres de l'homme. Allait il s'énèrver ? Ran s'était emporté. Il avait encore beaucoup de choses à apprendre. Sa plaie se remit à saigner et les yeux de Ran se gorgèrent de larme.

- Je.. suis desolé. Murmura Ran, la tête basse.

_________________
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Monseigneur Lorenzo

Évêque

Hors ligne

Évêque
Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 328
Métier: Ministre de Dieu
Age: 36 ans.
Sexe: Masculin
Esclave de: Dieu


MessagePosté le: Lun 21 Juil 2008 - 21:27    Sujet du message: Cherchez l'intrus .. Répondre en citant

Le sourire s'en était bien allé. Mais pas pour la raison que pouvait penser la silhouette. Il n'y a pas de soleil ? Pourquoi avait-il dit cela ? Avait-il eu vent de quelque chose ? Et dans ce cas, par qui ? Et combien ? L'autre murmura une excuse le tirant de ses questions. Ses lèvres, puisuq'on ne voyait qu'elles, se pincèrent, se firent plus mauvaises. D'un geste adroit, il fit pivoter la longue dague dans sa main, la lame était maintenant collée à son avant bras, dépassant un peu le coude, le pommeau de la poignée surgissait entre ses doigts crispés. Il étendit la main, dans le geste de la frapper ainsi. Puis, avec surprise, lalame disparut d'un geste calme dans les replis du manteau. Les lèvres bougèrent et une voix dure, presque surnaturelle, plus imposante encore que celle qui avait été entendue près du marchand, plus grave encore se fit entendre :

"Tes caprices me répugnent encore plus à te dire qui je suis. De plus, à quoi pourra bien te servir un nom ? Un nom inconnu ? Débrouille toi avec cela."

Il y eut un instant de pause. Un instant où l'homme toisa l'étranger. On ne pouvait le voir vu que ses yeux étaient cachés. Sa tête, si elle pivotait à l'horizontale, ne bougeait pas sur la verticale. Elle ne faisait que chercher le bruit, se tournant un peu dans ses direction quand, au loin se faisait entendre un crissement étrange dans la nuit. Des rats aurait pu se dire tout un chacun. En quelque sorte aurait répondu l'inconnu à qui ces rats là ne faisait pas peur. Le menton pointa à nouveau vers le gamin. La lame ressortie de sa place, encore tachée de quelque goutte de sang. Elle remonta vers le visage du blond et s'arrêta là où coulaient et avaient coulé les larmes. Elle s'appuya et les deux liquides se mélangèrent, laissant une trace de couleur étrange sur sa joue. La scène avait été à la fois terriblement lente et rapide. Elle fut troublée à nouveau par la voix qui surgit de la capuche.

"Esclave ? Ais-je jamais prononcé le mot 'esclave' à ton égard ? T'ais-je jamais invité à me suivre ? Ais-je donné de l'argent à ce porc libidineux et impie comme on achète un objet ou un animal ? J'avais fait en sorte de libérer un être humain. N'avais-tu pas écouté ce que j'avais dit ? Et pourtant, c'est toi qui m'a suivi comme tel, c'est toi qui te désigne comme tel ! J'avais libéré un être libre, tu te veux esclave ! Soit ! Tu seras esclave ! Tu viens de le dire, de le choisir ! Tu as choisi ton destin, tu seras esclave ! Moins qu'un chien, moins qu'une table ! Juste esclave !!!"

Le couteau se retira un instant de la pomette pour retrouver la place sur la gorge.

"Tu as l'air surpris. Je te laisserai donc le choix : le destin que tu t'es choisi ou la mort ! Si tu veux suivre ta voie, fais le bon geste pour affirmer ta condition ! Sinon, fais en n'importe quoi et je t'achèverai. Tu es païen à ce qu'on m'a dit, mon âme n'ira donc pas en enfer pour cela."

Le menton s'était un peu porté en avant pour montrer sa détermination infaillible. La lame n'était que posée sur la gorge. Tout pouvait encore changer.

_________________
Tuez les tous, Dieu choisira les siens.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Ran Heiden

Esclave

Hors ligne

Esclave
Inscrit le: 15 Juil 2008
Messages: 11
Lieu de résidence: Delhi (Inde)
Métier: Esclave
Age: 17
Sexe: Masculin
Esclave de: Personne encore
Préférences: Bisexuel


MessagePosté le: Lun 21 Juil 2008 - 22:40    Sujet du message: Cherchez l'intrus .. Répondre en citant

Ran l'écouta une nouvelle fois parler, plus calmement cette fois. Il rangea sa lame, au bonheur du jeune homme. Puis il se remit à parler, lui donnant un nom. "Inconnu".

* Il veut jouer à ça..* pensa Ran, discrètement.

L'inconnu sortit une nouvelle fois sa lame, pour "jouer" avec, et venir poser le bout de sa lame contre une de ses larme. A quoi jouait il ? Le jeune homme recula vivement, mais l'homme à la capuche s'approcha de nouveau.
Puis il se remit à parler, disant qu'il ne l'avait jamais appelé esclave, qu'il l'avait juste sauvé. Ran n'y croyait pas. Ca ne pouvait pas être un homme bon. Sa lame se retrouva à nouveau contre son cou. A quoi jouait il ? A lui faire peur ? Ran s'était fait menacé de mort au moins trois fois dans la journée.


- Je n'ai .. ! Lança Ran avant d'être interrompu par l'inconnu.

Il n'avait jamais choisis ainsi son destin, il n'avait jamais choisi d'être là. Cette fois, l'inconnu semblait être plus serieux, le menaçant de le tuer, à moins d'être son esclave.
Cette fois il ne se laisserait pas faire. Cette lame pourrait se retourner contre lui. Ran n'était peut être qu'un enfant, mais il était très agile. Il avait cessé de pleurer, refoulant toute sa tristesse au fond de lui.


- Si vous prétendez m'avoir libéré, pourquoi me menacez vous maintenant ?! Je refuse d'être une chose ! Et puis pourquoi vous cachez-vous ? Vous devez avoir un lourd secret, ou un passé tumultueux. Je suis sur que vous n'avez pas de famille, et encore moins d'enfants ! Cessez de me menacer et de me faire peur et abandonnez moi ici ! Hurla Ran

Un habitant ouvrit la porte et se mit à grogner, mais quand il vit la lame tenue dans la main de l'inconnu, il ferma la porte, faisant comme s'il n'avait rien vu. Ran se sentait mieux face à l'inconnu, il estimait que le respect devait se mériter. Il aurait préféré travailler sur les chantier plutôt que de travailler chez un homme aussi sombre qui ne voulait pas révéler son identité.
Il y eu un silence pendant un moment, et Ran s'était remis à pleurer, mais sous l'effet de la colère, de la rage, et non de la peur ou de la tristesse. Il se tenait droit, debout, face à cet homme. Il savait qu'il ne le tuerait pas. Sinon, pourquoi l'avait il sauvé ?

_________________
Revenir en haut

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Monseigneur Lorenzo

Évêque

Hors ligne

Évêque
Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 328
Métier: Ministre de Dieu
Age: 36 ans.
Sexe: Masculin
Esclave de: Dieu


MessagePosté le: Ven 25 Juil 2008 - 15:38    Sujet du message: Cherchez l'intrus .. Répondre en citant

Un sourire. Un sourire malsain. Les lèvres s’entrouvrirent :

« Mauvaise réponse. Tu as choisi la mort. N’oublie pas que c’est ton choix. »

Mais au lieu qu’il ne tranche la gorge de l’esclave de sa lame d’argent, il rangea celle-ci à sa place dans les pans de son manteau. Ce fut sa main droite qui vint enserrer le cou du garçon. La force de tenir de lourd crucifix ornées d’or et de pierres durant les cérémonies religieuses lui donnait également la force d’étouffer un esclave. L’inconnu vit les yeux se révulser puis se fermer doucement. Ses doigts s’ouvrirent alors laissant le corps inanimé tomber à terre. La silhouette s’accroupi. Il fut raide sentir un souffle sur ses doigts. Doigts qu’il posa un instant pour enivrer le garçon. Il ne risquerait pas de partir, ainsi. L’homme détacha également sa ceinture et l’enroula autour du cou du garçon avant de l’accrocher à un poteau juste à côté. Il ne tenait pas à se faire voler l’impertinent.

L’homme se releva et fit demi-tour se dirigeant à nouveau vers le marché. Il n’était qu’à quelques minutes. Ce fut donc un peu plus du triple des quelques minutes plus tard qu’il revint près du corps en train de cuver son vin. L’inconnu fit un geste impérieux et un esclave se dirigea vers lui, le détacha, remis la ceinture à son propriétaire et le souleva comme on soulève un tapis. La marche reprit mais la direction avait changée.

>> Intrus débusqué

_________________
Tuez les tous, Dieu choisira les siens.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Sujet précédent :: Sujet suivant  
Contenu Sponsorisé



MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:09    Sujet du message: Cherchez l'intrus ..

Revenir en haut

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Vérone Index du Forum -> Ville -> Marché aux esclaves Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com